Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 18:50

L’orgue de l’église St Louis était à l’honneur samedi 9 avril. En effet l’association  organisait à l’occasion du bicentenaire le la naissance d’Aristide Cavaillé-Coll, une conférence sur la vie et l’œuvre du plus grand facteur d’orgue du XIXiem siècle. Bédarieux lui doit l’orgue de l’église St Louis (1843), l’un des premiers sur les 500 qu’il réalisa dans ses ateliers parisiens (de 1833 à 1898).

cata2


Les deux intervenants  Georges Lartigau et Kurt Lueders,  de l'association Cavaillé-Coll, ont replacé cette saga familiale dans le contexte historique de l’époque, celle des grands développements technologiques, notamment des transports, de la communication et de l’industrie avec le début de la production en série de pièces  et de leur expédition à partir d'une seule usine.

 


Cependant Cavaillé-Coll n’a jamais beaucoup utilisé les machines et son atelier est resté artisanal. C’est aussi le début catade la publicité. Les  expositions universelles  (1844, 1855, 1867, 1878, 1889) en  étaient un vecteur important. C’est l’époque où l’on pouvait acheter un orgue sur catalogue! 

expo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le concordat de 1801 avec le Vatican a donné à l'église, jusqu'au début du XXe siècle, une position bien établie qui a encouragé la construction d’église et donc d'orgues.  

 

Grâce au développement des orgues de salon, l'orgue de concert a émergé ce qui permis au public d’entendre de la musique populaire, l’orgue n’étant pas spécifiquement un instrument cultuel.  Le Royal Albert Hall de Sheffield en 1873 et le Trocadéro à Paris en 1879 sont deux réalisations exemplaires  de grandes orgues de concert par Cavaillé-Coll.

trocadero

 

 

 

 


On peut résumer son œuvre en trois périodes: la première avec les orgues post-classiques où celui de Saint-Denis (1841) est l'œuvre charnière, la seconde de 1851 à 1871 sous le Second Empire que l’on peut appeler  la période de l'opéra avec l’organiste Lefébure-Welly comme chef de file, et les œuvres tardives au cours de la Troisième République, l'ère de l'orgue symphonique, avec des organistes comme Lemmens, Franck ou Guilmant.  

La conférence était suivie par un concert donné par les conférenciers où l’on put entendre les principaux organistes qui ont accompagné Aristide Cavaillé-Coll tout au long de sa vie et qui lui ont permis de faire évoluer l’orgue.

lueders lartigau


Le public était nombreux pour écouter l’instrument de l’église St Louis qui, comme le dit Georges Lartigau,  est un rare témoin de la « première époque » de l’entreprise familiale Cavaillé-Coll. Les restaurations successives ayant conservé l’essentiel du matériel d’origine.  Tous les jeux de l’orgue sont très « caractérisés » et l’instrument offre un nombre incalculable de bonnes registrations et couleurs sonores. Les fonds sont très typés : principaux amples et charnus, les flûtes très chantantes et les jeux étroits (salicional et gambe) raffinés. Les jeux d’anches sont également bien caractérisés (Voix humaine et hautbois) et les jeux de trompette et clairon sonores et éclatants se mélangeant parfaitement avec les fonds et le plein jeu. L’ensemble de l’instrument sonne généreusement et somptueusement, le résultat sonore est surprenant !

 

Lien pour écouter la fantaisie opus 37 de A. Hesse par G. Lartigau et K. Lueders sur l'orgue de St Louis enregistré "live":

 

 

Programme du concert :


 

Eugène Gigout                          Marche religieuse (dédiée à A. Cavaillé-Coll)    

(1844-1925)

 

César Franck                                  Offertoire en sol majeur, CFF 92             

(1822-1890)

 

Jehan Alain                                     Choral dorien   

(1911-1940)

 

Alfred Lefébure-Wely           Sortie   

(1819-1869)

 

Samuel Rousseau                       Berceuse           

(1853-1904)

 

Adolf Friedrich Hesse             Fantaisie op. 87 pour deux organistes  

(1808-1863)

 

Alexandre Guilmant                  Andante con moto op.  (dédié à A. Cavaillé-Coll)            

(1837- 1911)

 

Theodore Dubois                        Toccata               

(1837-1924)

Partager cet article

Repost 0
Published by lesamisdestroisorgues.over-blog.com
commenter cet article

commentaires