Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2018 3 03 /10 /octobre /2018 18:15

Bédarieux disposait de trois orgues installés dans les édifices religieux de la ville. Deux appartiennent à la commune suite à la loi du 13 avril 1908 qui considère les églises comme des propriétés communales, et le troisième à l'association cultuelle de l'église réformée de Bédarieux qui s'était constituée au moment de la loi de séparation de l'église et de l'état de 1905 et qui n'avait pas souhaité "profiter" de la loi de 1908. Ce troisième orgue était donc sur la tribune du temple depuis prés de 200 ans:

 

La communauté protestante qui voulait depuis de nombreuses années céder à la commune pour 1€ symbolique le temple avec l'orgue, les a mis en vente en mars 2014, aucun accord n'ayant été trouvé entre la municipalité et le pasteur. Le dernier concert était organisé par l'association des Amis des Trois Orgues le 25 juin 2014 et en mars 2015 la municipalité de Bédarieux décidait de son achat. Il a été démonté et entreposé dans l'atelier de la manufacture des grandes orgues de Lodéve en juillet 2015 sans que l'on ait une idée du lieu où il pourrait être remonté... Le 13 septembre la Lergue, qui arrose Lodève, débordait et inondait les ateliers du facteur d'orgue. Des éléments essentiels comme le soufflet ou le sommier se sont retrouvés sous un mètre d'eau....

 

Après moult discussions entre la DRAC, Mr Galtier technicien conseil, les assureurs et la municipalité les travaux de restauration seront entrepris et menés à leur terme. 

Depuis novembre 2016 l'orgue est en attente, dans les ateliers du facteur d'orgue de Lodève, d'une décision de son propriétaire, la municipalité de Bédarieux, pour trouver un lieu digne de sa  valeur...

Aujourd'hui l'orgue est en pièces détachés dans différentes parties de l'atelier:

 

"Abritant trois instruments de valeur, Bédarieux est certainement l'une des cités les plus riches du Languedoc en matière d'orgue. C'est un rare privilège mais aussi une lourde charge". C'est ce qu'écrivait Raymond Castelanelli (adjoint au maire 1996 - 2008) dans le midi libre en 2002, car entretenir un orgue demande des moyens, alors trois!

L'orgue de St Louis attend toujours la pose du basson de 16 pieds au pédalier prévu au moment du relevage en 2004 (12 000€ dont 50% à la charge de l'état)...

L'orgue qui est un ensemble mécanique complexe nécessite un entretien régulier comme l'accord des jeux au minimum deux fois par an, surtout après des variations climatiques qui désaccordent les jeux d'anches.

L'usure des pièces, l'empoussièrement des tuyaux font que tous 15 ans un relevage complet de l'instrument devrait être effectué pour avoir un instrument en parfait état de marche. Bien évidemment plus on attend  plus les réparations à effectuer sont importantes. Le pire étant d'attendre que l'orgue devienne injouable, comme se fut le cas avec le Cavaillé-Coll de l'église St Louis restauré en 2004. Avec l'orgue Puget de St Alexandre nous ne sommes pas loin de cette situation.

Les trois orgues de Bédarieux font certes parties du patrimoine de la ville, mais compte tenu du coût de leur entretien il vaut mieux n'avoir que deux orgues en parfait état que trois injouables....

La municipalité n'ayant ni les moyens ni la volonté d'entretenir trois orgues, l'orgue du temple devrait être vendu, plutôt que de vouloir l'installer à grand frais dans le choeur de l'église  St Louis ce qui semble être actuellement le choix de la municipalité.

Cette solution n'est pas sans inconvénients:

- L'église étant classée la moindre modification demande l'intervention des monuments de France...

- Le chauffage n'étant plus aux normes,  l'église n'est plus chauffée, donc fermée au public de novembre à mars....

- L'orgue Cavaillé-Coll en place, n'étant pas sur le même diapason, les deux orgues ne pourrait pas jouer ensemble...(quel intérêt alors d'avoir deux instruments dans un même lieu!..)

- Le soufflet cunéiforme devrait être, faute de place dans le choeur, mis dans une salle derrière le choeur dommage! en plus il n'est pas garanti que la température de cette salle soit identique à celle de l'église, ce qui peut poser des problèmes de justesse du son....

La communauté de communes Grand Orb dispose d'un certain nombres d'édifices susceptibles de l'accueillir. Il doit bien y avoir parmi les 49 églises et 7 chapelles un édifice de bonne acoustique disposant d'une tribune pour accueillir à moindre frais ce bijou du XVIIIe. Ce serait la meilleure solution l'orgue restant dans les hauts cantons de l'Hérault.

Un orgue est fait pour être joué, pas pour moisir dans un atelier....

 

Partager cet article

Repost0

commentaires